Overview  
  Project description  
Consortium  
  Dissemination  
  Events  
French version  



NanoHouse

Le projet collaboratif NanoHouse est subventionné par la Commission Européenne dans le cadre des programmes FP7 : NMP-2009-1.3-1 & ENV.2009.3.1.3.2 "Activities towards the development of appropriate solutions for the use, recycling and/or final treatment of nanotechnology-based products".

Ce projet a démarré en Janvier 2010 pour une durée de 42 mois (jusqu’à Juin 2013). Le budget total est de 3.1 M€. Le consortium regroupe 9 partenaires.

 

Ce projet a pour but de promouvoir le développement durable et responsable des nanomatériaux dans l’habitat à travers une approche globale de Cycle de Vie.

 

Les nanomatériaux peuvent apporter des avantages déterminants pour le développement durable de l’industrie de la construction individuelle et collective. En effet, les nanoparticules peuvent améliorer la tenue des matériaux de construction dans le temps (résistance UV, sollicitations mécaniques, etc.), en particulier pour les peintures et revêtements. Elles peuvent également remplacer les biocides et anti fongiques organiques toxiques et être utilisées pour purifier l’air des maisons, mieux les isoler, être utilisées comme additif autonettoyants, etc.

Néanmoins, le développement rapide de cette technologie ne pourra avoir lieu que si les problèmes éventuels associés de sécurité pour l’homme et l’environnement sont bien résolus.


NanoHouse a avant tout pour but de générer les données manquantes à l’analyse du cycle de vie des nanomatériaux pour la construction, en particulier sur l’exposition chronique pour 2 types de nanoparticules : argent et dioxyde de titane contenus dans les peintures et revêtements utilisés en intérieur et à l’extérieur des habitations. Pour la première fois, ce sont les particules réellement relarguées par les nanoproduits (polymères des peintures, ici) qui sont étudiées en parallèle des nanoparticules initiales.

Les 2 types d’exposition directe et indirecte de l’home sont ici considérés : exposition par les aérosols disséminés à l’intérieur des bâtiments et exposition due au relarguage des nanoparticules des revêtements extérieurs, transfert vers le sol et les plantes puis retour vers l’homme à travers les légumes et l’eau potable.

Le volet toxicologie est centré sur des expositions chroniques identiques à celles susceptibles d'être rencontrées dans les logements, bureaux, etc.


 
  Conférence Nanosafe 2012

  nanoSMILE

  Partenaires

Site de NANOHOUSE - Last update : 21/11/2012 15:28:49 - Legal Notice
© CEA 2003-2017 All Rights Reserved